Lauréat de la catégorie "innovation"

Merci à Vincent Geneau du lycée de Peronne pour sa proposition de projet collaboratif entre STI2D ITEC / EE et une école d'ingénieur :

Vanne autonome pour écoulement d'eau pluvial

FICHE DESCRIPTIVE DU PROJET

Origine du projet

Dans le cadre du bac STI2D, les élèves en classe de terminale suivent un projet sur 70h sur la dernière partie de l’année qu’ils devront présenter lors d’une épreuve orale.

Toujours à la recherche d’idée innovatrice de projet, je cherche l’inspiration dans la vie de tous les jours et en particuliers dans ma vie personnelle.

Je suis en possession d’une citerne de récupération d’eau de pluie, qui permet d’alimenter en eau de pluie mon domicile sur un circuit d’eau secondaire (WC, laverie, jardin…).

Actuellement, lorsque la citerne est pleine, il faut que je modifie manuellement le circuit d’écoulement d’eau de pluie afin que ce récipient ne déborde pas.

En effet, habituellement, le trop plein d’eau est évacué par infiltration via épandage, mais sur un terrain très argileux (imperméable) comme le mien, cela n’est pas possible.

D’où l’idée de proposer un projet à mes élèves qui permettrait de gérer l’orientation de l’écoulement de manière automatique et de plus autonome en énergie soit vers la citerne soit vers l'écoulement d'eau pluviale.

Présentation du projet

Cette vanne sera autonome dans tous les sens du terme :

Partenariat

ESIEE : Ecole d’Ingénieur d’Electronique et d’Electrotechnique à Amiens

Trois étudiants en 3ème année de l’ESIEE ont eu pour projet cette année, la réalisation de la carte électronique permettant de piloter les actionneurs de la vanne autonome.

Industrialisation ou commercialisation possible

 

Le produit inventé s'adapte facilement sur tout système existant aussi bien sur la canalisation d’écoulement d’eau de pluie que sur l’installation électrique par la technologie sans fil utilisée.

La commercialisation viserait tout foyer muni de citerne enterrée ou souhaitant une nouvelle installation de récupération d’eau de pluie sans déversement pour alimenter un réseau secondaire en eau avec une démarche de développement durable.

Le coût du produit sera tel qu’il permettra de faire une économie puisque l’installation de la citerne ne nécessitera le cout du système d’épandage.

 

Comment ca marche

Un filtre placé à hauteur d'homme sur le tuyau de descente empêche les particules et objet d'arriver dans le système situé dans le regard.

La vanne et ses composants sont entièrement intégrés dans le regard et orientent le flux d'eau vers la citerne ou vers les eaux pluviales en fonction d'une information provenant d'un capteur "trop plein" placé dans la citerne.

 

Lorsque la vanne est fermée, l'eau s'évacue par débordement vers les eaux pluviales.

Vanne ouverte, l'eau s'évacue vers la citerne et en cas de très grosse pluie, elle s'évacue par débordement vers les eaux pluviales.

 

Une turbine relié à un alternateur convertir l'énergie d'écoulement de l'eau en énergie électrique pour alimenter la carte pilotant la vanne en fonction de l'information d'état de remplissage de la citerne.

 

Réalisations