Imprimer cette page

Disjoncteur

Michel WAGNER, professeur au lycée Antonin ARTAUD à MARSEILLE nous présente son travail :

J'ai réalisé un travail d'analyse de modélisation et de simulation du fonctionnement du disjoncteur FB4 Merlin-Gérin (Schneider Electric). Il s'agit d'un disjoncteur de protection des réseaux 25000V (1250 A). C'est un travail original qui a fait l'admiration des responsables de la société E.D.F. qui assurent la maintenance de ce type d'appareil. Quelques I.P.R. ont également exprimé du respect et de l'intérêt pour ce travail de plusieurs années. La revue Technologie s'est fait maladroitement l'écho de mon travail dans les numéros 152 et 153, mais les choix publication qui ont été fait donnent une image bien médiocre de mon travail et de ses applications. J'ai même failli renoncer à ces publications tant les contraintes qui m'ont été imposées, étaient restrictives.

L'intérêt majeur du travail que j'ai entrepris est qu'il modélise et simule en *dynamique* des phases de fonctionnement dont la durée est de l'ordre de 0,060 secondes d'un système qui met en œuvre des efforts considérables.

Le système comporte des éléments technologiques très divers : moteur électrique, électro-aimants, réducteur à engrenage, plusieurs système de transmission à came, plusieurs systèmes de leviers, des ressorts puissants (accumulateur d'énergie), des ressorts de rappel (faibles), une lame-ressort. Il comporte également des technologies de liaison originales (liées à la transmission de forts courrant sur des pièces en mouvement) ainsi qu'un dispositif de création d'un couple de démarrage. Bref, le système est presque trop riche.

Lorsque j'ai entrepris ce travail je n'imaginais pas parvenir à une modélisation aussi poussée et sûrement pas parvenir à la simulation dynamique des trois phases de fonctionnement du système.

Le site du cnr-cmao de Cachan a accueilli une première version de mon travail. J'ai depuis effectué des mises à jours et des *compléments d'étude (et quelques corrections) que je n'ai pas encore transmis. Malheureusement je n'ai pas trouvé de solution pour divulguer le travail pédagogique que j'ai entrepris sur ce système. *Il est facile de divulguer un sujet d'examen mais pas un travail pédagogique personnel. Je me refuse pour l'instant à construire un site personnel et cherche un moyen de diffusion accessible à tous.

Le disjoncteur FB4 est animé par un « bloc de puissance » qu'on nomme « commande GMh ». Cette commande est extrêmement intéressante sur le plan technologique et sur le plan mécanique. Mais elle a un autre intérêt rarissime : elle est employée dans des appareils relativement anciens comme le FB4 (qu'on peut se procurer assez facilement) et elle est toujours employée dans les appareils les plus modernes. Un équivalent actuel du disjoncteur FB4 (utilisant la même commande GMh et des ampoules de contacts très similaires) coûte environ 12 000 à 15 000 euros. A l'heure actuelle j'ai obtenu en don totalement gratuit cinq disjoncteurs FB4 en parfait état de marche (révisés et livrés). Il est possible qu'on m'en propose d'autres dont je ne saurai que faire !!!

Cher Collègue tu as compris que j'ai une sorte de passion pour ce mécanisme et que le travail que j'ai réalisé est conséquent. Tu peux consulter les films avi, la documentation technique ainsi que les maquettes sur le site du cnr-cmao. Si tu estime que ce travail est intéressant dans le cadre des « Trophées UPGM » je suis près à te fournir une version corrigée augmentée et mise à jour de ce travail.